English site
menu

MOZAMBIQUE

Introduction

Cette bande de terre frontalière avec du nord au sud, la Tanzanie, le Malawi, le Zimbabwe, l’Afrique du sud, et ourlée à l’est par l’ océan Indien, possède les plus belles plages de la côte d'Afrique Australe et sa découverte est fascinante.

 

Ancienne colonie portugaise, le Mozambique s’est ouvert au tourisme assez récemment et offre une mosaïque de paysages qui invite au dépaysement, avec au nord, un aspect encore très sauvage et des archipels de rêve, celui de Bazaruto et Ila de Mocambique et plus au sud, vers la capitale Maputo, un tourisme en plein essor offrant de charmantes infrastructures. Autant dire qu’il y en a pour tous les goûts. Sports nautiques dans les eaux turquoises émeraude, exploration de cultures fascinantes, de traditions artistiques et musicales très riches, farniente ou aventure dans les réserves naturelles, le Mozambique vous réserve un accueil sincère et chaleureux.

Population

Surnommée"Terra da Boa Gente", par Vasco de Gama, de part la gentillesse de ses habitants, le Mozambique compte 19.8 millions d’habitants (25 hab/km2) dont environ 40 % vit dans les provinces de Nampula et Zambézia, (nord est), les provinces les moins peuplées étant Niassa et Tete (nord-ouest).

 

La population se compose de 99 % de Noirs et 1% d'Indiens et d'Européens, le tout réparti en plus de 30 groupes ethniques. Les plus importants groupes ethniques sont:

  • Les Macua, répartis dans la province de Cabo Delgado et en partie Niassa. (Nord)
  • Les Makondé, peuple connu pour son artisanat et sa lutte pour l’indépendance du pays. La visite de la région de Mueda, terre Makondé est surprenante car ce peuple a su préserver ses traditions.
  • Les Tsonga (ou Changana), vivant dans les provinces de Gaza, de Manica avec quelques groupes dans la province de Tete. (Centre et sud ouest)
  • Les Caranga, habitant entre les fleuves Save et Zambèze (provinces de Sofala et Manica). (Centre est et ouest)
  • Les Nhanja, occupant tout le nord-ouest du pays et la plus grande partie de la vallée du Zambeze et de la province de Niassa.

 

Langue officielle: le portugais avec environ 800 000 personnes qui le pratiquent comme langue maternelle dont les européens et une certaine élite mozambicaine.


Les nombreuses langues du Mozambique sont toutes d'origine bantoue, très utilisées dans les zones rurales, avec plus d’une trentaine de langues réparties en 14 groupes, subdivisés en plusieurs dialectes.

Origine des habitants

Pour la petite histoire le nom « Mozambique » vient du nom du sultan Mussa Mbiki. Ce dernier contrôlait une petite île située en face de Madagascar, et Vasco de Gama lorsqu’il la découvrit, la nomma Moçambique en portugais ce qui laissa son nom à l'île, puis au pays tout entier.


Les ancêtres des Bochimans sont à l’origine de la population mozambicaine qui fut ensuite envahie par des peuples bantous. Le Mozambique représentant la route commerciale reliant le royaume du Zimbabwe à l'océan Indien, les navigateurs indiens et arabes ouvrirent de nombreux comptoirs sur la côte est de l’Afrique. Puis, au fil des ans des vagues de colonisateurs, d’immigrants et de travailleurs saisonniers ont participé à la diversité culturelle, religieuse et économique du pays.


Par ailleurs, le pays se compose de trois religions, les animistes (50 %), les chrétiens (30 %) et les musulmans (20 %).

Géographie

Superficie : 800 000 km2 dont 2 500 km de côte le long de l’océan Indien.

 

Composé de 11 provinces et traversé par deux des plus grands fleuves d’Afrique du Sud, le Zambèze et le Limpopo, le Mozambique se compose essentiellement de plaines allant de la Tanzanie (fleuve Rovuma) au delta du Zambèze, et venant s’épanouir en dunes et lagunes le long de la côte qui bordée de superbes plages de sable fin, est encore préservée. Plus on monte vers le nord, plus les plages sont sauvages.

 

Le centre du pays se répartit entre estuaires, mangroves, savanes et plateaux allant de 200 à 600 m plus au nord du pays. Le Monte Binga est le point culminant avec 2 436 m. Il est situé à la frontière du Zimbabwe et offre un superbe panorama sur la vallée et ses prairies fleuries et l’espoir d’apercevoir l’océan Indien par temps dégagé.

Climat

Dominé par un climat tropical, avec une saison sèche (d’avril à octobre) comptant 15 à 20 degrés et dominée par le bleu du ciel et une saison humide (novembre à mars) avec des températures oscillant entre 26 et 31 degrés et de nombreuses pluies à l’intérieur du pays. Le Mozambique reste agréable à visiter toute l’année. Toutefois, plus on monte au nord, plus les températures s’élèvent.

Economie

Les principales ressources du pays sont agricoles et alimentaires avec le bois, le millet, le manioc, les noix de cajou, le coton, le thé, le maïs et les crevettes.


Les principaux axes du développement économique sont le tourisme et l’industrie minière avec les sables minéralisés, le charbon, l'or, la bauxite et le tantale. C’est une élite minoritaire descendant des assmilados, (africains initiés par les Portugais au temps de l’époque coloniale), et en grande partie l’Afrique du Sud, qui gèrent l’économie et la politique du pays.

Infos pratiques

Passeport et visa…

Les visiteurs internationaux doivent être munis d'un passeport valide au minimum pour 6 mois. Le VISA s'achète à 1'arrivée à 1'aéroport (ou à la frontière en arrivant par la route) et coûte 140 Rands.

Taxes de départ…

Les visiteurs internationaux qui quittent le pays par avion doivent acquitter une taxe de départ de 20 US$.

Argent…

La monnaie est le Meticais. 1 Rand ~ 4000 Meticais. Les lodges sur place acceptent également les US$ les Euros et les Rands. Les cartes de crédits sont également acceptées.

Téléphone…

Le code international est le 258.

Electricité…

Le voltage est 220 Volts mais les prises sont non standards {similaires à celles de 1'Afrique du Sud) et vous devrez vous procurer un adaptateur.

La province de Cabo Delgado

La province de Cabo Delgado est le berceau de nombreuses ethnies dont le peuple Makonde, très réputé pour ses sculptures sur bois et son sens artistique.

 

Le parc national de Quirimba est composé de 32 îles verdoyantes et de magnifiques mangroves qui protégent en autre une variété de tortues de mer géantes.

 

Le village de Pemba offre de belles plages et la possibilité de pratiquer la plongée.

La province de Niassa

La Province de Niassa, plus étendue, est parsemée de villages de cases traditionnelles où l’on vit encore selon les traditions (travail de la farine pour les femmes, construction de pirogue pour les hommes …) et où la musique tient une importante place culturelle les orchestres utilisent des calebasses pour fabriquer leurs instruments à vent.


Le lac de Niassa (lac Malawi) frontalier avec le Mozambique, le Malawi et la Tanzanie en particulier et ses bords ne sont accessibles qu’en 4x4. On trouvera du poisson frais et de l'eau de noix de coco dans les villages de pêcheurs environnants. Au nord du pays, le lac est une splendeur de la nature cerné par des hauteurs de près de 2000m d'altitude.


Manda Wilderness, aux rives du lac, avec ses 100000 hectares d’étendues sauvages combinant marécages, ruisseaux, montagnes et kilomètres de plages aux eaux cristallines abrite une superbe faune sauvage et a toujours été réputé pour sa biodiversité et la richesse de son écosystème. Tous les safaris se font à pied ou en canoë.

La province de Nampula

La Province de Nampula où vivent essentiellement les Manpuas, se caractérise par ses monts rocheux tout en rondeur et son artisanat inspiré des influences arabes, portugaises, hindoues avec un bois travaillé, souvent en dentelle et arabesques.


Avec ses 2 km de long sur 500 m de large, l’île du Mozambique, carrefour de la rencontre de nombreuses civilisations, et classé "patrimoine mondial" par l'UNESCO, est incontournable de part son attrait historique et architectural.

La province de Manica

Frontalière avec le Zimbabwe et sa capitale Chimao, la Province de Manica est une région plus développée et plus urbanisée. Riche au niveau agricole, on peut y trouver le raisin, la papaye, la mangue, les litchis, des céréales, du thé et le tabac.


Le lac Chicamba invite à l’observation des oiseaux et offre de belles balades; il dispose aussi d’une ferme de crocodiles.

La province de Sofala

Plus connue pour ses réserves naturelles, ses plages et lagunes, la Province de Sofala est une belle étape dans le voyage et vous permet d’entrer en safari. (Néanmoins) la ville de Beira empreinte de l’influence britannique avec son marché, ses monuments de style colonial, son quartier indien, est à la fois charmante et attrayante.

 

Le Parc de Gorongosa (3700km2) au nord de Beira abrite une faune impressionnante composée d'éléphants et les paysages de prairies et marécages de toute beauté vous invitent à la quiétude et à l’observation des nombreuses espèces d'oiseaux.

 

Le Mont Gorongosa réserve plus d´aventures et son ascension nécessite un guide mais constitue un très beau point d’observation d’oiseaux rares tels que le ‘Green-headed Oriole’ et le ‘Moustached Warbler’. La Réserve de buffles de Marromeu qui abritait environ 46 000 buffles en 1981, n’en compte plus que 6000 de nos jours à cause de la guerre, de la famine et du braconnage. Mais la nature très sauvage et les projets d’aménagement en cours en font une réserve attractive.

La Province de Inhambane

La Province de Inhambane, ou "la terre des gens aimables", fait la belle au tourisme avec ses étendues de cocotiers et d’anarcadiers (l’arbre à cajou), ses plages paradisiaques, ses parcs naturels sans parler de son célèbre archipel. Comment y résister…

 

L’archipel de Bazaruto, en face de Vilanculos est une invitation à la détente et à la découverte du monde sous marin avec ses récifs colorés, et de nombreuses possibilités de plongées à la découverte des tortues. Ses petites îles avoisinantes Santa Carolina, Magarruque, Benguerra sont des paradis tropicaux.

 

Le parc naturel de Zivane au Sud de la rivière Save abrite une faune et une flore abondantes.


Le parc naturel Banhine au centre de la province de Gaza, avec ses marécages, protège ses herbivores, buffles, antilopes ’sable’ assez rares, zèbres et gnous, autruches, kudus, impalas…Il fait partie des réserves qui devrait constituer le grand parc transfrontalier.

 

Pomene sur la côte entre Inhambane et Vilanculos est une réserve dédiée à la mer, paradis pour les plongeurs et pêcheurs.