Safari en canoë sur le Zambèze - immersion dans la nature indomptée!

Safari en canoë sur le Zambèze – immersion dans la nature indomptée!

Un safari en canoë sur le Zambèze incarne l’essence même du voyage aventure en Afrique. Lorsqu’il est réalisé en immersion complète, un tel safari vous transporte à l’époque révolue des grands explorateurs qui s’enfonçaient dans l’Afrique inconnue souvent en remontant les fleuves et rivières à bord de petites embarcations.

Safari en canoë sur le Zambèze en itinérance
biwakwango

Les Parcs de Mana Pools et Lower Zambezi

La section du fleuve qui est bordée sur les deux rives par les Parcs Nationaux du Lower Zambezi côté Zambie et le Parc de Mana Pools côté Zimbabwe est particulièrement attrayante. Mana Pools est sans aucun doute un des parcs les plus séduisants du continent Africain et ce n’est pas étonnant qu’il ait été un des tout premiers à être classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce secteur est naturellement le plus sauvage et préservé et abrite la plus grande densité de faune.

L’escarpement du Zambèze qui culmine à 1200 mètres d’altitude est la formation géographique la plus remarquable en dehors du fleuve et ajoute encore à la beauté de cette région extraordinaire. Les rives du fleuve sont parsemées d’arbres centenaires et on trouve dans le parc de majesteux baobabs millénaires. C’est toutes ces raisons et d’autres encore qui font de Mana Pools sans conteste le lieu le plus fascinant pour y pratiquer un safari en canoë en immersion!

baobabs a mana pools
biwakwango

Le fleuve Zambèze

A l’est du Lac Kariba, le bassin du Zambèze s’élargit et le débit du fleuve se ralenti. Il se poursuit calme et plat, du moins jusqu’à la frontière du Mozambique, pour aller se jeter dans l’océan indien.

Ce cours paisible, dénué de rapides, est très propice à une descente en canoë, d’autant plus que le fleuve est peu profond, bien souvent 1m ou moins. Pour cette raison il n’est pas navigable, fait que les colonisateurs du 19me siècle n’avaient d’ailleurs pas réalisés en ce partageant l’Afrique à coups de couteaux sur la carte…

Safari en canoë sur le Zambèze - rencotre avec elephants
nature ways

Conservation et tourisme durable

L’absence de trafic fluvial et par voie de conséquence développements urbains sur les rives du Zambèze (à l’exception des Chutes Victoria, Livingstone et de Kariba) a permis de conserver les territoires jouxtant le fleuve et en parallèle limiter l’expansion des populations locales. Enfin, l’activité touristique dans cette région est basée sur un tourisme durable, avec très peu de lodges et camps et uniquement des petites structures parfaitement intégrées à l’environnement. On comprend alors que les rives du fleuve Zambèze et les territoires qui le bordent sont toujours très sauvages.

camp sur le zambeze
african bush camp

Quelle section du Zambèze choisir pour un safari en canoë?

Bref historique du safari en canoë

Lorsque j’ai fait ma première descente du Zambèze en 1998, le tourisme battait encore son plein au Zimbabwe. C’était avant les évènements du début des années 2000 qui ont précipités le pays au fond du gouffre et par la même l’industrie du tourisme. Jusqu’alors les safaris en canoë dans le Parc de Mana Pools étaient très populaires mais l’effondrement du Zimbabwe a reconduit cette activité côté Zambie. De nos jours, il est possible de faire un safari en canoë des deux côtés de la rive. Les régulations ont tendance à changer assez vite et il est avisable chaque année de bien se renseigner sur ce qui est encore possible ou pas, surtout côté Zambie.

safari en canoe en passant a coté des éléphants
sausage tree

Par ailleurs, le Zambèze peut se descendre sur des secteurs en amont de Mana Pools. Mais comme ils abritent souvent des réserves de chasse ou des zones de ‘conservatoire’, c’est-à-dire des zones à utilisation mixe, dans lesquelles il y a de la faune mais également des habitations et petits villages, les safaris sont moins attrayants.

Je conseille donc vivement d’opter pour un safari en canoë sur une section du fleuve intérieure au Parc de Mana Pools.

Quelle faune peut-on observer en safari en canoë?

Le bonus de la descente en canoë, est la chance de pouvoir observer des animaux tout en pagayant. La région abonde d’une faune diversifiée avec en particuliers une large population d’éléphants, buffles et autre herbivores sans mentionner un cortège d’oiseaux. Les prédateurs sont nombreux et Mana Pools abrite une bonne population de lions, léopards et lycaons qui sont facilement observables. Ce parc est renommé pour être un des meilleurs d’Afrique pour y conduire des safaris à pied (confère cet article).

troupeau de buffles a Mana Pools
biwakwango

Les espèces qui dépendent de l’eau sont les plus fréquemment rencontrées. Les hippopotames sont omniprésents. Les amateurs ornithos seront au paradis. Les éléphants sont visibles en grand nombre et la chance de voir traverser une petite famille d’une berge à l’autre est un des spectacles les plus émouvants ! D’énormes troupeaux de buffles sont couramment observés, ainsi qu’un bon nombre d’espèce d’antilopes.

J’ai dit bonus car en canoë il est évident que les observations sont tributaires du fait que les animaux doivent s’approcher des rives au moment où vous passez. Pour cette raison et logiquement un safari à pied et plus encore en 4×4 augmente les chances d’observations. L’objectif premier d’un safari en canoë est avant tout un moyen de découverte et d’exploration en immersion et symbiose avec la nature.

safari en canoe, rencontre avec des éléphants
old mondoro

Est-ce que les hippopotames posent un danger?

Le fleuve supporte une population de plusieurs milliers d’hippopotames, ainsi que de crocodiles. Alors beaucoup de touristes s’interrogent sur le danger que ces gros animaux puissent présenter à ceux qui descendent le Zambèze en canoë. Alors que les crocodiles ne sont pas un souci, il est indéniable que les hippopotames posent un risque potentiel. Cependant comme tous les autres animaux, ils ont une peur naturelle de l’homme et ils se tiennent à l’écart.

Il est essentiel cependant d’être vigilant et c’est pourquoi il est impératif que des guides expérimentés connaissant parfaitement la rivière accompagnent le safari. Les hippopotames sont des animaux territoriaux qui vivent en groupes de quelques dizaines d’individus. Ainsi, chaque groupe, avec son mâle dominant détient un bras de rivière que les guides locaux finissent par tous bien connaître. Et comme de plus on s’évertue à pagayer sur les eaux peu profondes, le risque est en finalité très faible et les accidents extrêmement rares.

safari en canoe, rencontre avec des hippopotames
nature ways

Les différentes façons de faire un safari en canoë

Il est possible d’entreprendre l’activité avec trois approches bien différentes.

Safari en canoë en autonomie totale

safari en canoe en autonomie
biwakwango

C’est la manière qui permet une réelle et profonde immersion, celle qui procure le plus grand sens d’aventure. Cela vous donnera la sensation  d’être revenu à l’époque des premiers explorateurs et découvreurs de l’Afrique. Cette option consiste à faire le safari en totale autonomie, en itinérance sur plusieurs jours.

Logistique du safari en canoë itinérant

L’expédition est accompagnée par un (ou deux) guide(s) de rivière spécialisé. La descente ce fait à bord de canoës stables de type canadien, en emportant tout l’équipement nécessaire à une telle expédition (tentes, matelas, nourriture). Sur une journée typique, vous couvrez entre 20 et 25 kms par jour. La descente s’arrête toujours avant le coucher de soleil, heure à laquelle les hippopotames commencent à devenir plus actifs et sortir de l’eau pour aller brouter durant la nuit.

Les camps sont montés chaque soir sur une île différente au milieu du fleuve (parfois sur la berge). Par la force des choses le camping est spartiate en tente en dôme pour 2 personnes avec matelas au sol. Pas de douche mais il est possible de se laver dans le fleuve. Un toilette mobile est le plus souvent emporté. Le guide prépare les repas qui sont pris au coin du feu sous les étoiles avec comme musique le chorus de la savane africaine.

safari en canoe en autonomie - collecte du bois pour le feu
biwakwango

Durée et difficulté du safari en canoë itinérant

La durée du safari est adaptable selon votre temps et budget. Moins de 3 nuits n’a pas beaucoup sens. Il est possible de faire jusqu’à 10 nuits en poursuivant jusqu’à la frontière du Mozambique!  Aucune expérience n’est nécessaire mais une bonne condition physique est cependant essentielle et surtout un bon sens pour l’aventure. Pagayer ce fait dans le sens du courant à un rythme tranquille. Dans des conditions normales, la descente est agréable et facile. Si le temps est venteux toutefois, des vaguelettes rendent la descente plus physique.

safari en canoe en autonomie - coucher de soleil
biwakwango

L’ambiance singulière et captivante de ce safari vous laissera des souvenirs impérissables! J’ajoute qu’un tel safari est presque systématiquement combiné avec un safari à pied et/ou 4×4, pour varier les plaisirs et possibilités. Cela permet de faire de plus amples observations animalières, sachant qu’un safari dans le Parc de Mana Pools ou celui du Lower Zambezi est parmi ce qui se fait de mieux en Afrique.

safari en canoe en passant a coté des éléphants
biwakwango

Safari en canoë avec backup

Avec cette option, une équipe logistique déplace chaque jour le camp pendant que vous descendez la rivière en canoë, accompagnés de votre guide. En fin de journée, un camp confortable vous attend, planté sur la terre ferme face à la rivière.

C’est donc une version beaucoup plus luxueuse avec un hébergement de qualité et des repas plus copieux. Des canoës vides rendent aussi la descente plus facile. Avec le camp monté sur la terre ferme plutôt que sur des îles, cela favorise les possibilités d’observations de la faune, le matin et en fin de journée lorsque vous êtes au camp.

Cette version est donc plus relaxe, moins physique, et demeure fantastique, avec bien sûr un surcout assez substantiel. Elle ne peut ce faire que côté Zimbabwe, sur 3 nuits, avec le choix de plusieurs tronçons sachant que celui intérieur au Parc de Mana Pools est bien évidemment le plus intéressant.

safari en canoe en passant a coté des éléphants
time and tide

Safari en canoë à partir de lodges

obervation en bateau d'éléphants dans le zambeze
sausage tree

Le long du Zambèze, des deux côtés de la rive, dans le Parc de Mana Pools au Zimbabwe, et en Zambie dans le parc du Lower Zambezi ou légèrement à l’extérieur se trouvent quelques lodges et camps. Ce sont tous des petites structures authentiques parfaitement intégrées à l’environnement, la plupart affichant un charme attrayant indéniable.

Un séjour dans un de ces camps ne peut que vous enchanter car ce sont des véritables perles, très exclusifs, procurant une qualité de service irréprochable. Ces lodges offrent un éventail d’activités variées: le safari en 4×4 bien sûr mais aussi en bateau moteur, à pied et très souvent en canoë. Ces derniers sont alors à faire en guise d’une des activités offertes et incluses dans chaque journée, avec une sortie soit le matin soir l’après midi, de 2 à 4 heures. Vous pouvez choisir de pagayer ou pas.

Ces safaris sont très différents des deux autres options précédentes, qui elles sont entièrement focalisées sur le safari en canoë itinérant. Cependant ces lodges valent vraiment la peine d’être mentionnés car pour qui a le budget, il ne faudrait manquer de passer quelques nuits dans un ou deux d’entre eux, avec la possibilité éventuelle de les combiner avec la version backup canoë.

camp a Mana Pools
african bush camp

Sans vouloir être exhaustif, j’en recommande quelques-uns que je connais personnellement.

Coté Zambie à l’extérieur du Parc

Kayila, Chongwe

Coté Zambie à l’intérieur du Parc

Sausage Tree, Potato bush, Old Mondoro, Chiawa, Anabezi

Côté Zimbabwe dans le Parc de Mana Pools

Zambezi expedition, Camp Zambezi, Nyamatusi, Chikwenya.

Combien ça coute?

Pour la version en autonomie il faut compter entre 100 et 300US$ par nuit selon la saison et l’endroit sachant que c’est moins cher côté Zambie.

Pour la version backup, entre 1200 et 1600US$ pour 3 nuits selon la saison.

Quant aux tarifs des lodges, côté Zambie, à l’extérieur du Parc, cela part de 60US$ la nuit (hébergement seulement) à 900US$ pour un lodge luxueux tout inclus. A l’intérieur du parc, entre 600 et 1400US$ tout inclus selon la saison et le lodge. Côté Zimbabwe, dans le Parc de Mana Pools, entre 300 et 1000US$ la nuit tout inclus selon la saison et le camp.

Camp dans le Parc du Lower Zambezi
chiawa

Conclusion

Quiconque ayant le goût pour l’aventure, le safari, la faune sauvage, devrait mettre un safari en canoë sur sa liste des choses à faire impérativement au moins une fois dans sa vie! Pour aller plus loin vous pouvez consulter ces voyages :

EXPLORATION DU ZAMBÈZE – SAFARI EN CANOË SUR LE ZAMBÈZE ET À PIED AU ZIMBABWE

OKAVANGO À MANA POOLS – SAFARI À PIED ET CANOË AU ZIMBABWE ET 4X4 AU BOTSWANA

ZIMBABWE SAUVAGE – SAFARI LUXE EN LODGES DE CHARME D’EXCEPTION

Écrit par

thierry

Ma passion du voyage et de la faune sauvage ainsi que ma soif de découvertes m’ont conduit aux quatre coins du continent africain. J’ai créé Biwakwango en 2001 avec l’objectif premier d’organiser les voyages que j’aime! C’est à dire des voyages d’exploration, le plus souvent hors des sentiers battus, en privatif ou très petits groupes. Je crois en un tourisme sensible, respectueux de la nature et des populations locales. Je suis guide, accrédité par FGASA (Field Guide Association of Southern Africa) et mon plus grand plaisir est de partager des moments forts avec nos voyageurs, en safari mais aussi en treks et randonnées, activités qui me tiennent particulièrement à cœur.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. (* champs obligatoires)